5 petits conseils à l’égard des néodiabétiques ou comment apprendre à gérer sereinement son diabète

Publié le 28 Janvier 2017

  • Tout d’abord se fermer à tous les propos concernant les type 2. Certes, ils sont malades, mais leur maladie, leurs régimes alimentaires, qu’ils suivent ou non et leur mode de vie qu’ils améliorent ou pas ne vous intéressent aucunement. Comme dirait subtilement l’élève à son professeur : ista non curo – mais je pique de l’insuline, haha.

 

  • Détachez-vous de votre médecin, qui pourra quelque chose pour vous quand le pancréas artificiel sera vraiment lancé (article sciences et avenir - merci Papa). D’ici-là, faites-vous confiance, même si les sensations sont nouvelles. Essayez de vous fixer des objectifs glycémiques réalisables et où vous vous sentez bien.
    • Pour mémoire : une glycémie entre 150 et 180 est idéale pour une activité sportive.
    • Personnellement, j’aime bien avoir un sucre bas pour dormir (aux environs de 70)
    • Dans la journée, j’aime tourner autour de 120, plutôt en-deçà.

Ne vous y méprenez pas : cela ne signifie pas que je suis toujours à ces niveaux-là ! Ce sont des objectifs.

 

  • Si vous avez une activité inhabituelle, soyez vigilant et attentif à tout signal (fourmillement dans les doigts, sur la langue, sensation inhabituelle dans les jambes, si vous courez ou marchez, vision comme hâchée, dans les cas plus avancés, l’impression d’avoir des flashs noirs quand on cligne des yeux)

 

  • Même si la tentation est grande, ne refusez pas de faire des choses à cause du diabète. Essayez d’être aussi actif que possible. Profitez de tout ce qui fonctionne dans votre corps !

 

  • Ayez toujours sur vous sucre et insuline.
    • Par exemple, toutes les poches gauches de mes manteaux, vestes, pantalons, sont collantes, parce que c’est toujours de ce côté que je mets du sucre. Comme ça je vois tout de suite si c’est vide ou non, et ça limite au moins le collage et les miettes et autres désagréments à une seule poche des vêtements. et en cas d’hypo, je n’ai pas besoin de farfouiller partout. Je veille toujours à ce qu’il y en ait dans mon sac, et ma famille en a aussi en général.
       
    • Pour l’insuline, si je pars de chez moi pour plus de 4 heures, je prends un stylo ou mon kit-réservoir-cathéter-Eierpickser-insuline pour pouvoir recharger ma pompe. Au bureau, j’ai dans un tiroir un stylo plein et des aiguilles de rechange et un kit-réservoir-cathéter-Eierpickser-insuline pour le cas où ma pompe fasse défaut.

 

Surtout : faites-vous confiance. Vous apprendrez vite à évaluer au jugé et d’un coup d’œil le contenu en glucides et graisses d’une assiette : plus on expérimente, plus on apprend : mangez ce dont vous voulez, autant que vous le voulez et quand vous le souhaitez !

 

Bonne journée à vous!

Rédigé par Amice

Publié dans #diabète, #thérapie, #alimentation, #activité physique, #vie, #manger, #sucre

Repost 0
Commenter cet article

Julien 29/06/2017 14:16

Bonjour, j'ai lu avec beaucoup d'attention et d'intérêt la plus part de vos articles. Par contre, l'article ci-dessous du 28/01/2017, 5 petits conseils... m'a beaucoup choqué, pourquoi une telle discrimination vis à vis des T2, pourquoi un tel rejet ! C'est vrai, j'ai déjà lu les mêmes remarques dans différents Forums, c'est regrettable. Je peux comprendre les difficultés importantes que vous pouvez avoir à gérer votre diabète de T1. Mais les T2 ont aussi des contraintes, des difficultés à gérer leur vie de tout les jours. Merci d'en tenir compte, c'est le même combat !

Julien 30/06/2017 14:08

Désolé, j'ai été un peu agressif dans mon message d'hier, Bon WE.

Amice 30/06/2017 10:32

Bonjour, merci d'avoir répondu si vite, votre message m'avait tracassée. Une pompe serait-elle plus pratique pour vous? Se piquer tous les jours n'est vraiment pas une partie de plaisir...
Bon week-end à vous!
Amice

Julien 30/06/2017 09:28

Bonjour Amice, je comprends , je suis moi-même T2 à 4 injections pas jour, c'est pas tout les jours facile mais à lire tes articles c'est beaucoup plus difficile pour un T1. J'ai beaucoup d'espoir en la médecine et aux nouvelles techno, ils vont trouver des solutions, courage et solidarité entre nous. Je continuerai régulièrement à lire tes articles. bonne journée, Cordialement

Amice 29/06/2017 15:23

Bonjour Julien, je ne crois pas rejeter les Type 2, au contraire! Nous avons en fin de compte le même problème: trop de sucre dans le sang!

Qu'un cancer du poumon ait été provoqué par trop de cigarettes ou par un gène défectueux importe peu pour soigner le malade.

J'étais sans doute lassée d'entendre des conseils de style de vie permettant soi-disant de mieux vivre son diabète de type 1...
Je dis donc dans cet article de ne pas tenir compte des conseils donnés aux type 2, qui ne sont pas toujours adaptés aux type 1. Je me suis sans doute exprimée maladroitement.

Mais je maintiens: même conséquence, même problème (mais pas même solution).

Cordialement
Amice