Pompe ou stylo piqueur - 2

Publié le 29 Juin 2021

Ma conseillère m'a expliqué que comme repère, je pouvais prendre la quantité totale de basale utilisée par la pompe en ajoutant une une deux unités. Le corps ayant besoin de 3-4 jours pour s'adapter, il faudrait peut-être ajuster et augmenter d'une unité, et une seulement, après trois jours, et voir ainsi d'étape en étape. En l'occurrence ma pompe diffuse au cours de la journée 12 unités d'insuline, j'en ai piqué 14 le premier jour.

En parallèle j'ai réinstallé l'appli de MySugr, excellente appli faite par des diabétiques pour des diabétiques, et qui avaient organisé la course entre deux mers. Car en délaissant la pompe, je perdais aussi la mémoire... J'avais désinstallée l'appli peu après avoir eu ma pompe, car je trouvais qu'avec en plus le freestyle ça faisait double et triple emploi.
Officiellement j'utilise ma pompe, ma caisse d'assurance n'autoriserait pas pour l'instant de smartpen - un comme ça par exemple - mais je mets ça dans un coin de ma tête. Comme mes stylos sont tout simples , la question (et je cite de mémoire) "merde, j'ai piqué ou j'ai pas piqué?" se poserait environ 15 fois par jour.
 
Là, je pique, j'entre tout dans l'appli (ce qui implique d'avoir un téléphone avec soi, d'accord, mais en général j'ai toujours le mien avec moi) et regardez, j'ai ici toutes les données, un beau graphique, de belles proportions d'insuline et une hémoglobine glyquée évaluée... Que vouloir de plus?
Les 9, 10 et 11.06. On voit que ça démarre sur les chapeaux de roue les 2 premiers jours. Depuis le 11, tout est calme....
Les 9, 10 et 11.06. On voit que ça démarre sur les chapeaux de roue les 2 premiers jours. Depuis le 11, tout est calme....
Les 9, 10 et 11.06. On voit que ça démarre sur les chapeaux de roue les 2 premiers jours. Depuis le 11, tout est calme....

Les 9, 10 et 11.06. On voit que ça démarre sur les chapeaux de roue les 2 premiers jours. Depuis le 11, tout est calme....

Je précise un peu pour situer: la bande un peu plus sombre sur le graphique correspond ici à mon TIR, qui est ici compris entre 70 et 120 (!), donc assez serré...

 

J'ai donc maintenant en technique que je traîne partout: mon capteur freestyle au corps et son lecteur, un stylo d'insuline rapide, une aiguille de rechange.

C'est tout.

pour rappel et parce que je me sens tellement soulagée...

pour rappel et parce que je me sens tellement soulagée...

Mon stylo de basale reste à la maison car je ne pique le matin, j'ai un stylo de Fiasp de secours au bureau.


Je vois que vous êtes aussi soulagés que moi 😏
 

J'ai un peu adapté et augmenté la basale et selon ce que je veux faire et si je me lève tôt ou pas, je pique entre 14 et 17 unités. L'habitude des boli pour les repas revient vite, je pique une unité de plus que ce que j'aurais fait avec la pompe et ça colle.

Je pique et j'oublie. Rien à porter, pas besoin de faire attention à tour, à ne pas cogner la pompe, à ne pas se prendre le câble dans la poignée d'une porte et arracher le cathéter, à se dire tiens le réservoir est presque vide c'est pour ça que mon sucre monte.
Au lit pas de pompe, je dors comme un ange, je ne m'étais rendue compte à quel point je sentais la pompe constamment la nuit. Peu importe les vêtements que je porte, pas besoin de me demander où cacher / mettre / porter la pompe pour que ce soit le plus confortable / le plus pratique / le plus sûr / le moins visible...

C'est bien sûr trivial mais je redécouvre qu'on peut aller aux toilettes sans fil qui s'emberlificote et s'entortille, on peut aller nager sans avoir peur de faire une hyper parce qu'on n'a pas de basale dans le sang pendant une heure et sans avoir de cathéter à reboucher, sans avoir à penser à stopper sa pompe - et à la redémarrer ensuite, qu'on peut s'habiller et se déshabiller sans avoir à décrocher sa pompe ou la poser à proximité pour pouvoir avoir les mains libres deux minutes...

Elle est pas belle la vie?

Si, elle est belle. Il faut juste avoir la chance d'avoir une bonne équipe soignante, et surtout réussir à prendre du recul et à réaliser quelles sont ses besoins et attentes actuels.
Je suis donc sous stylo depuis le 9 juin et me suis rarement sentir aussi libre. Hier j'ai dû ôter mon capteur qui m'a lachée plus tôt que prévu et étais en déplacement, ce qui fait que j'étais complètement "nue". Je dois avouer que la mesure capillaire en plus des injections d'insuline, ça fait trop de piqûres (ce n'est pas parce qu'on est diabétique qu'on aime les piqûres ou qu'on y est insensible...), la mesure capillaire, même si elle est plus precise, m'est trop rudimentaire et figée, je suis trop attachée à savoir quelle direction que prend mon sucre et que m'indique en général assez bien le lecteur FreeStyle. Même s'il a beaucoup de défauts (ce qui sera l'objet d'un autre post, promis...), cela reste l'un des éléments les plus précieux de mon traitement.


Mais tenir comme à la prunelle de ses yeux au lecteur et au capteur et à la pompe et au cathéter, ça fait beaucoup de prunelles.


Quand je porte ma pompe, voici quelques causes possibles d'une glycémie qui monte:

- un cathéter que j'aurais oublié de changer / qui se décolle à cause de trop de mouvements / sport / transpiration / sur lequel j'aurais mal placé la tubulure / qui aurait été arraché,

- une tubulure emberlificotée / coincée / avec des bulles d'air (ça m'arrivait très souvent alors je je faisais très attention à chaque nouveau câble, impossible de savoir d'où venaient ces bulles...),

- un réservoir presque vide ou où une bulle d'air s'est coincée (je vous dis, c'est dingue comme l'air peut entrer partout dans un circuit fermé... il paraît que c'est parce que c'est parce que mes réservoirs sont en plastique 🙄),

- la batterie de pompe morte (ok, la pompe donne une alarme, mais ça m'est arrivé d'oublier de la changer jusqu'à ce qu'il soit trop tard - et là de ne pas avoir de batterie sous la main - re-🙄),

- avoir oublié de remettre ma basale en route après avoir fait du sport / avoir trop réduit ma basale après avoir fait moins de sport que prévu / avoir trop réduit ma basale et fait un sport plus intensif que prévu (le sport intensif fait monter le sucre tandis que le sport doux ou d'endurance le fait baisser) / avoir réduit ma basale parce que j'ai fait du sport mais que j'ai eu un gros coup de stress peu après (le stress fait monter le sucre)...


Enfin bref vous voyez le bins. Actuellement quand ma glycémie monte...

- j'ai oublié de piquer de l'insuline ou j'en ai piqué trop peu.

 

 


Autant dire que mon cerveau prend des vacances...


Partout cependant, on peut lire que la pompe simplifie la vie. Elle régule les glycémies et permet une vie plus équilibrée, elle est recommandée aux femmes enceintes et aux enfants, on la conseille même parfois (de plus en plus d'ailleurs) aux diabétiques de type 2...


Pourquoi ?

Rédigé par Amice

Publié dans #diabète, #pompe, #thérapie, #stylo

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article