Lockckeeer und entspannt

Publié le 6 Mai 2014

J’avais une sage-femme qui disait ça tout le temps, avec un drôle d’accent du Sud qu’elle se faisait grand plaisir d’exagérer. Elle disait à ses futures parturiantes : « Sie müssen lock-ckéérrh und entspannt bleiben », vous devez vous détendre et vous relaxer.

 

Et c’est exactement ce que je suis en train de faire avec le diabète. Certes, je mesure et contrôle fréquemment, sans doute même plus souvent qu’avant ; mais je fonctionne aussi de façon plus intuitive avec l’insuline, avec les quantités de glucides que je pense prendre. Je ne pèse quasiment plus rien (sauf les pâtes qui me posent encore problème).

Pour le reste, j’évalue. Tranquillement. Restons zen et disons… 5 KE ? Et piquons 6 IE parce que ta glycémie est forte, tu as besoin d’une unité pour corriger. Ou alors mouais, ça doit faire dans les 4 KE, je ne piquerais que 3 et je m’en garde une de réserve car le repas est un peu gras (retarde l’arrivée du sucre dans l’organisme), et au cas où on n’aille finalement plutôt en voiture… Au besoin je la piquerais dans une heure (ce qui implique bien sûr qu’on n’oublie pas de piquer une heure plus tard...).

Ou l’autre jour, nous rentrions du restaurant où j’avais tout bien piqué comme il faut, et mon mari me voit repiquer encore. Un peu interloqué, il me dit : « Mais que fais-tu là ? Tu as pourtant tout piqué… » Ben oui. Mais j’avais l’impression qu’il en manquait un petit chouia pour la nuit. Allez, piquons encore deux unités. Et la glycémie du matin m’a donné raison… Ou parfois quand on pique une grande quantité, même si on s’offre un petit chocolat en dessert non inclus, il ne sera pas nécessaire de repiquer : la grande quantité d’insuline couvre la petite sucrerie. Tout ça, ça se fait au feeling. Une diabétique m'a dit un jour: si plusieurs hommes poussent une grosse pierre, peu importe si on rajoute encore un petit caillou par-dessus, il roulera aussi...

Je n’aurais jamais cru il y a trois mois que je deviendrais aussi… enfin un peu plus cool avec tout ça. Mais finalement, si. Reste à savoir si l’HbA1c dira aussi que c’est une bonne méthode (rendez-vous début juin…).

 

Nous avons passé aussi un très bon moment l’autre jour. Comme je viens de le dire, je ne pèse presque plus, j’évalue beaucoup. Dans la conversation, mon mari parle d’un bout de pain et dit: « Tiens, ça ça fait environ 30 grammes », je lui dis « non, ça en fait 18. » Il me regarde, un peu interloqué, et sans un mot, allume la petite balance qui est toujours sur la table et lit : « 18 grammes. » « Tu bluffes », me dit-il et me demande combien pèse cet aliment. Puis celui-ci. Puis une batterie, enfin tout ce qui était sur la table et lui tombait sous la main… Je lui ai donné certains résultats à 2 grammes près… Il était scié.

 

C’est qu’en ce qui concerne la nourriture, si je me dis bon il faut que tu évalues drôlement bien car tu vas le manger, en général ça marche assez bien. Les objets c’est plus difficile, ça ne se mange pas, il n’y a pas l’appel du ventre...

 

Sinon que vous dire d’autre ?

Le printemps est arrivé

 

pommier en fleurpommier en fleur

pommier en fleur

Mes nouvelles chaussures aussi

chaussures (pas en fleur)

chaussures (pas en fleur)

(je mets les chaussures juste après les fleurs comme ça on a l’impression que les chaussures sentent bon - mais enfin pour l'instant elles n'ont servi que deux fois, elles sentent encore bon...)

Et… un mail est arrivé… Jusque là, merci ça va, rien de très extraordinaire, voui je sais, mais : pas n’importe quel mail… Un mail qui dit ça :

Bonjour Amice,
vielen vielen Dank für Deine E-Mail ... :-)
Meine erst Frage lautet? Wie gut bist du im Training?
Uns ist eine Läuferin abgesprungen und wir brauchen jetzt Ersatz. Die Strecke ist ca. 9km lang.
Sorry, dass ich so mit der Tür ins Haus falle, aber dass würde ja perfekt
passen. ;-)
LG Finn

Alors là, je ne sais pas vous, mais moi je dis: tadaaa!

Besoin d’une traduction ? D'une explication?

Finn est un diabétique et avec son amie Ilka, ils semblent coordonner les courses à pied pour les participants.

Je leur avais écrit, simplement pour les remercier de leur blog, très instructif et d’une grande aide pour une newbie comme moi. Et là paf, d’un coup d’un seul il m’annonce que l’une des inscrites à la course ne peut pas venir et me demande si je peux la remplacer au pied levé…

Moi qui vous parlais du Lauf zwischen den Meeren et que j’étais trop tard pour y participer, pas de préparation ni rien bah oui mais bon… Allez, soyons fous ? En étant si gentiment invitée ! Aller courir avec d’autres (gentils petits) diabs qui ont l’air très sympa ! Leur équipe s’appelle «powered by insuline» 1 & 2. Que voulez-vous… J’ai tellement envie…

Bon enfin tout cela n’est pas encore « in trockenen Tüchern », rien n’est encore réglé : la course se passe un samedi, mon mari travaille, j’ai encore deux petits loulous à organiser… rien que ça, ça n’est pas gagné !

Pour terminer, voici deux anecdotes : en lisant les blogs de diabétiques (dont quelques-uns participeront à la course), j’ai appris qu’on se demandait entre diabétiques allemands : « Bist Du Penner oder lebst Du auf Pumpe ? » (est-ce que tu utilises des stylos piqueurs ou as-tu une pompe à insuline, le piment de la blague n’étant pas traduisible en francais : être un Penner c’est être un clochard, un SDF; vivre auf Pumpe, à la pompe, ça veut dire à crédit, à découvert)

Et j’ai appris aussi que les diabétiques appellent leurs partenaires les « Typ 3 ». En allemand, on parle un peu à l’envers (ou est-ce en français que c’est à l’envers ??) : on ne dit pas diabétique de type 1, mais Typ 1 Diabetiker ; on ne parle pas de diabète de type 2, mais de Typ 2 Diabetes. Et les jeunes Allemands diabétiques de type 1 désignent leur compagnon par Typ 3. (En réalité, on parle aussi de diabète de type 3 et qui n’est pas le diabète gestationel, mais il est beaucoup plus rare. Fin de la parenthèse scientifique.) Je trouve que c’est vraiment bien trouvé, car non seulement les partenaires en bavent beaucoup, mais ils savent aussi tout sur la maladie. Cela permet de les inclure aussi, eux qui doivent si souvent se sentir à l’écart…

Bonne journée à vous !

Rédigé par Amice

Publié dans #diabète, #sport

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article