Diabète, complications et multiplications d’icelles - 2

Publié le 28 Mars 2014

 

Ou : Tu fumes encore ou tu commences enfin à respirer ?

 

Comme je suis une ex-fumeuse, vous pensez bien que vous n’allez pas vous en tirer sans couplet sur le tabac.

Car c’est assez hallucinant, mais les fumeurs ne se rendent compte de rien.

Mon mari, qui n’a jamais fumé, ne comprend pas ça : les fumeurs ne « voient » pas qu’ils ne sentent pas bon, qu’ils embêtent les autres, que la cibiche au bec donne un drôle d’air, que l’on voit bien qu’ils sont nerveux lorsqu’ils ne peuvent pas fumer – pas tout de suite bien sûr, mais il y a toujours un moment où le fumeur devra sortir pour enfin pouvoir s’en allumer une…

Moi je comprends assez bien, puisque dans mes meilleurs mois j’avais besoin de 2 paquets de cigarettes par jour, et c’était bien ce qu’il y avait de plus normal au monde.

Voici donc présentées ici les

 

Complications liées au tabac

 

Indépendamment de son coût, de la mauvaise odeur qui colle aux cheveux et aux vêtements, du fait que le tabac altère le goût et l’odorat, qu’on a l’impression d’avoir les sinus encrassés après avoir passé une soirée chez les fumeurs et mis à part les mégots puants et mal éteints que laissent traîner tous les fumeurs derrière eux, la cigarette a quelques petits inconvénients.

 

D’abord, on la pense liée à l’apparition de cancers (formulons-le ainsi pour n’effaroucher personne, ne soyons pas plus climatosceptique qu’il ne faut – mais si vous voulez mon avis : il n’y a pas photo…) (entre autres : poumons, larynx, bouche, vessie, pancréas)

 

Elle est impliquée dans les maladies cardio-vasculaires (infarctus, AVC), ainsi que dans les maladies pulmonaires (emphysème, asthme, bronchite chronique).

 

Elle augmente la quantité globale du cholestérol et des triglycérides, et fait baisser les taux du « bon » cholestérol HDL (à ce sujet, il y aura bientôt un billet).

 

Elle augmente également la tension artérielle et joue sans doute un rôle dans la rétinopathie et la néphropathie. Ces deux derniers points sont apparemment difficilement contrôlables, mais en ce qui concerne la néphropathie, on constate en général un taux d’albumine plus élevé chez les fumeurs que chez les non-fumeurs.

 

Le tabac est impliqué dans l’apparition du diabète de type 2 (et je sens que vous me voyez venir avec mes gros sabots), notamment parce qu’il réduit la sensibilité à l’insuline.

 

Et tout ceci à cause de…

 

autopsie cigarette ligue contre le cancer

autopsie cigarette ligue contre le cancer

Crédit image : Ligue contre le cancer

 

 

Et comme je suis une femme, vous ne couperez pas non plus au couplet sur la plus grande vulnérabilité des femmes vis-à-vis du tabac, et pas seulement ça…

 

Complications liées au tabac concernant les femmes

 

Ne croyez pas que vous ayez décidé toute seule comme une grande d’allumer votre première cigarette, ni le dernière que vous venez de fumer. C’est bien là toute la perversité du tabac. On a l’impression qu’on est une grande.

En réalité, et surtout en tant que femmes, on se fait avoir dans les grandes largeurs, passez-moi l’expression.

D’abord, l’appel de la cigarette commence à l’adolescence. À 10 ans tout va bien, à 13 ans rien ne va plus. Alors que le corps est encore en plein développement, ce qu’on nous répète sur la santé commence à devenir ringard, il est temps d’être cool et d’épater un peu son monde. Pour les jeunes (filles), commence une période difficile, d’abord liée aux hormones qui jouent au grand huit, puis à l’image du corps que l’on nous renvoie et qui doit absolument entrer dans un 38 euh pardon un 36 bien sûr et à la sexualité naissante.

La jeune femme de cet âge constitue une proie idéale pour les industries rapaces du tabac. Elles sont leur cible, comme le montrent ces deux affiches prises sur un abribus à proximité d’une école :

femmes cibles du tabacfemmes cibles du tabac

femmes cibles du tabac

C'est-à-dire que bien souvent, les femmes vont commencer à fumer à l’âge où elles doivent penser à la contraception. Le moyen d’éviter les maladies sexuellement transmissibles est bien évidemment le préservatif, que je ne saurais que trop recommander à tous et à toutes. Mais lorsque l’on parle de contraception, on pense aussi à la pilule, et là je ne saurais que trop vous recommander de lire la notice. Je pense que les fumeuses, si elles sont dans ce type de contraception, devraient en tous cas demander conseil à leur médecin, soit pour arrêter le tabac, soit pour changer de contraception (car il existe d’autres solutions que la pilule et le préservatif, voir l’excellent site de Martin Winckler) mais dans tous les cas, le mélange tabac-pilule multiplie par 20 (!) les risques de maladies cardio-vasculaires.

Si une grossesse est envisagée, il semble impératif de cesser le tabac, puisque la cigarette modifie le développement du fœtus. Les enfants dont les mères ont fumé pendant la grossesse et la petite enfance risquent – entre autres - d’avoir des problèmes respiratoires, des problèmes de poids, de développer un diabète de type 2.

Les femmes sont d’une façon générale plus sensibles et vulnérables aux effets nocifs des drogues. À consommation égale, l’alcool et le tabac augmentent les risques de maladies chez les femmes : asthme, bronchite chronique, cancers.

Il est étonnant de voir que l’industrie du tabac met tout en œuvre – et au vu des chiffres de consommation, malheureusement avec succès - pour manipuler les femmes et leur donner l’impression à travers les campagnes publicitaires qu’elles se libèreront (de quel carcan ?) si elles fument (on le voit bien dans l’image de droite), qu’elles seront émancipées. On nous montre de magnifiques silhouettes retouchées afin de donner l’impression que le tabac permet de rester mince – ce qui est faux.

Pas de maladie, pas de vieillissement de la peau, pas de mauvaise odeur. Que de la sensualité, pas de cendre.

Ce qui est le plus terrible, c’est que les femmes donnent leur argent à ces gens sans scrupule. Souvenez-vous donc quand vous étiez petite, vous n’aviez pas besoin d’une cigarette dans la bouche ! Alors ? Vous n’en avez pas besoin maintenant non plus !!

petite nana - pas besoin de tabac!

petite nana - pas besoin de tabac!

Le diabète de type 1 ne peut pas être changé mais les risques de complications peuvent être ramenées à un niveau acceptable.

Ce n'est pas parce que je suis malade que je vais me laisser aller et me dire: allons tout cela est vain, buvons et fumons joyeusement! Souvent la philosophie épicurienne est bien mal interprétée, on lui prête des excès de luxure. Epicure professait le plaisir que l'on éprouve à être en bonne santé, en accord avec son corps et à satisfaire ses simples besoins.

À mon avis, le tabac n'a rien à faire ici. Il nous est imposé par une cohorte d'invisibles qui n'ont pas à cœur le bien-être d'autrui et qui ne sont aucunement préoccupés par les ravages qu'ils causent à votre corps.

Dans le diabète de type 2, même si rien n'est simple, nous pouvons agir par l'alimentation et l'activité physique. Pour la consommation du tabac, nous pouvons agir en nous détachant, en nous détournant simplement de la cigarette.

Dans un prochain article, je vous exposerai les stratégies que nous pauvres et malheureux dépendants pouvons mettre en œuvre contre la terrible et malfaisante cigarette...

Bonne journée à tous - pas trop de clope!

Rédigé par Amice

Publié dans #complications, #diabète, #tabac

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article